Where’s the F vous emmène sur les traces de Kix

Une Go Pro à la place de la main, un sac à dos plein à craquer et un accent bien belge, Kiliaan de « Kix vous emmène » s’est envolé il y a déjà maintenant 6 mois pour l’Amérique du Sud avec comme seul compagnon de voyage sa caméra. Courageux ? Intrépide ? Le Kix n’a en tout cas pas froid aux yeux.

 Voyager en solo ne lui fait pas peur. Bien au contraire, il y trouve beaucoup d’avantages : il a son rythme, fait ses propres choix de destinations, sans besoin de compromis. Et puis, cela lui permet d’aller plus facilement vers les autres, autant les locaux que les backpackers croisés dans les auberges de jeunesse. Même les animaux deviennent ses meilleurs compagnons de voyage ! En cas de coup de blues et de « mal du pays », il a toujours quelqu’un avec qui discuter. Le voyage en solitaire, c’est aussi profiter des rencontres, de la convivialité des sud-américains. Les moments où la solitude se fait un peu plus ressentir permettent à Kiliaan de se recentrer, de réfléchir sur les moments vécus et de travailler sur son projet « Kix vous emmène ».

Kix et ses idées plein la tête

« Mon appareil photo, c’est un peu mon compagnon de voyage, celui qui m’occupe tout le temps, qui me donne un objectif (c’est le cas de le dire!) et qui me divertit dans les moments de solitude ». Kiliaan a tout de suite eu envie d’exploiter son voyage d’une manière médiatique, les deux allaient de pair. Partager ses aventures lui semblait tout naturel : « Je savais que je voulais créer du contenu et partager mon expérience, mais l’idée s’arrêtait là. Figurez-vous que j’avais même filmé une introduction en Belgique, mais que je n’ai au final jamais montée… ». Les videos de « Kix vous emmène » sont pleines de spontanéité. Le contenu du projet et le format ne sont venus que bien plus tard. Ne lâchant pas sa caméra une minute, Kiliaan semble filmer tout ce qu’il voit et stocke une quantité d’images. Son projet mûrit avec lui et s’adapte à ses aventures. De « Kix se casse » il devient « Kix vous emmène » pour offrir une nouvelle perspective à son expérience. De nouvelles catégories, toutes plus créatives et humoristiques les unes des autres, naissent de ces « clones kixsiens ». Il offre à la fois des videos sur le terrain, à la manière d’un vrai faux-journaliste sur les routes (Vamonos) et de l’information pertinente à la note humoristique bien placée (Come es que).

Fortement inspiré par l’émission « J’irai dormir chez vous » mais sans vouloir faire comme les autres youtubeurs français, Kiliaan a, lui, choisi l’humour et le storytelling pour partager son expérience sud-américaine. Le thème du voyage et de la découverte lui semblait de bons filons peu exploités et l’occasion pour lui de se faire sa place et d’affiner ses compétences en photographie et en montage video.

Financé par ses petits jobs et sa « merveilleuse maman », Kiliaan n’a en fait pas du tout planifié son voyage. Pardon ? Oui, enfin, disons qu’à part la paperasse administrative mais obligatoire, les vaccins et son billet d’avion, Kix préfère se laisser porter par les rencontres et les coups de coeur. « De toute façon, quand j’essayais de faire des plans, je n’arrivais jamais à les suivre ! ». Son premier point de chute au Mexique était la seule chose prévue depuis la Belgique. Ensuite, tel un vrai backpacker, il saute d’avions en bus, du Nicaragua au Costa Rica pour enfin rejoindre le continent sud-américain, à Quito (Pérou).

Un voyage, plusieurs destinations

L’Amérique du Sud a été un choix purement pratique et une envie de ne pas faire comme les autres. La plupart de ses copains partaient vers la Nouvelle-Zélande, alors pourquoi ne pas faire le chemin inverse et prendre une ticket direct pour le Mexique et les portes de l’Amérique du Sud ?

Ce continent se résumait à une langue, l’espagnol, un atout dans la poche de Kiliaan depuis son erasmus à Madrid il y a 3 ans. Aujourd’hui, après avoir parcouru une partie de l’Amérique du Sud, il n’est pas déçu du choix qu’il a fait et s’émerveille chaque jour de la beauté des paysages sud-américains. « Depuis mon premier jour dans le Sud du Mexique isolé sur une île du Pacifique, jusqu’à aujourd’hui, six mois plus tard, où je vous écris depuis Potosí en Bolivie à plus de 4000 mètres d’altitude, j’ai traversé monts et merveilles (littéralement!). Plages de sable blanc, forêts tropicales et humides, volcans actifs, montagnes enneigées, vallées verdoyantes, et j’en passe. Impossible de se sentir blasé, il y a toujours quelque chose de différent à découvrir. »

L’architecture et l’histoire précolombienne n’ont pas été les seules à impressionner Kiliaan. Les latino-américains l’ont aussi épaté par la richesse de leur culture. « La reconnaissance et la fierté qu’éprouvent les Latino-Américains envers leur propre passé et leur riche culture font d’un trip en Amérique du Sud quelque chose de très particulier que, je pense, serait difficile à trouver ailleurs. » Son voyage à travers les pays latino et sud-américains a procuré un climat propice à sa créativité et à l’épanouissement du projet « Kix vous emmène ».

Un projet pour l’avenir

Kiliaan reste modeste. Il sait bien que son public est principalement composé de ses amis et de sa famille. Il ne s’en cache pas. Au contraire, son but premier est d’un côté de « donner des nouvelles » à ses proches de cette manière. D’un autre côté, il veut se faire connaître et étendre son réseau. « J’ai commencé à toucher bien plus de gens et mon projet a pris une certaine ampleur (qui reste cependant tout à fait modeste). Mon but aujourd’hui est donc d’emmener tous les internautes passionnés de voyage et de découverte à travers des vidéos courtes et humoristiques, qui divertissent autant qu’elles enseignent. »

Laisser une trace de son expérience, avec humour et légèreté, n’est pas seulement ce que Kiliaan désire avec « Kix Vous emmène ». S’il pouvait se faire remarquer par une agence de voyage ou un média, ce serait presque un rêve. « Je pense sincèrement que ce genre de vidéos pourrait être un excellent nouveau moyen de communication, par exemple, sur des destinations offertes par des agences ou conseillées par des guides touristiques. » Il aimerait aussi que sa chaîne Youtube et sa page Facebook lui ouvrent des portes et peut-être même un jour, les utiliser comme carte de visite : « Une fois le voyage fini, j’aimerais continuer dans la production vidéo et photographique. Ma chaîne YouTube et ma page Facebook me serviront donc de CV interactif que j’utiliserai auprès de mon futur employeur, qui qu’il soit ! »

Prochain arrêt ?

L’Argentine est la prochaine étape. Ce qu’il va y faire : suivre son feeling et improviser. Kix voyage plus vite qu’il ne publie ses vidéos. « Cela signifie que même de retour en Belgique, j’aurai encore du contenu à partager. Je pourrais alors m’atteler à faire ma propre publicité au pays et voir un peu les différentes opportunités. » Après plus de 8 mois sur les routes, Kiliaan sait qu’il aura besoin de rentrer. Il a bien dans la tête quelques projets qu’il aimerait bien voir se concrétiser mais pour l’instant, il envisage un retour parmi les siens. Parce qu’au fond, il l’avoue : « mon plat pays me manque énormément ! Je ne fais pas partie de ces voyageurs prêts à parcourir le monde pendant des années et des années, je décompte les jours avant de revoir mes amis et ma famille ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s