Un roadtrip sud-africain : part II

Ce week-end, c’était “réunion au sommet”. Grande invasion des guides du Routard, du guide Michelin 2009, des cartes IGN et Google Maps, des horaires de bus et autres paperasses, des livres illustrés et des tasses de thé (toujours!) dans l’appartement de Juliette. La table du salon s’est transformé en un véritable champ de bataille en moins de temps que la cuisson de la quiche lorraine ! (Chrono à l’appui, si si)

Objectif : préparer le terrain sur place, en Afrique du Sud. Les choses sérieuses et surtout, excitantes ont commencé !

Les préparatifs : partie II

J’avais pourtant retenu la leçon : ne pas programmer tout à l’avance ! Ne pas réserver tous les hôtels, ne pas définir les lieux de visite, ne pas déterminer les escales , etc. C’est d’ailleurs plus facile à dire qu’à faire. Avec un mélange d’excitation et de stress, nous nous sommes empressées de remplir l’agenda. “Trois jours au Cap, deux, à Knysna et puis, peut-être, il nous faudra aussi trois jours à …” Nous avons même réservé quelques logements. (Que deux, promis!)

Il faut vraiment se forcer à ne pas planifier… J’ai d’ailleurs l’impression que tout bon voyage ou roadtrip tient dans ce minuscule petit élément. Prévoir, c’est définir. Définir, c’est prendre la décision d’être déçu ou de ne pas pouvoir s’y tenir. Et comme c’est un voyage pour le plaisir, ce serait vraiment idiot de devoir respecter un bout de papier !

Oui mais … Ne pas réserver est aussi un moyen de rater certaines choses (Vous voyez cette excursion jusqu’au Cap de Bonne Espérance, il n’y a plus de places pour les jours à venir…) et de dépenser beaucoup trop d’argent dans d’autres (Et cet hôtel est le seul de libre en ville, 200eur la nuit, boom!). Prenons-nous le risque ou pas ? Nous devions donc trouver le juste milieu… Nous avons fini par planifier en très large nos quinzaines de jours là-bas en fixant déjà les deux premiers logements (juste de quoi se sentir plus à l’aise en arrivant, vous comprenez) et en vérifiant bien les horaires des transports. Maintenant, il ne reste “plus qu’à partir”, à profiter et se laisser guider par nos envies, notre intuition et les rencontres. Nous verrons bien sur place ce que cela donne !

Le départ

Le grand moment de la préparation du sac est sur le point de se boucler. Pyjama, shorts & t-shirts, anti-moustique et crème solaire, tout y est ! Et il est loin d’être plein à craquer (ce qui est plutôt rare dans mon cas !). Pour une fois, je voyage léger ! Autant au niveau du matériel photo que de mes essentiels de voyage, je ne m’encombre pas de beaucoup de choses, ouf. Mais d’un côté, cela m’inquiète : qu’ai-je oublié ? N’aurais-je besoin de rien d’autres ?

C’est un peu le “complexe du sac vide” ! Quand votre valise est pleine, il n’y a pas de soucis, tout doit y être. Peut-être même des choses dont vous n’avez pas besoin. Par contre, un sac presque vide est perçu comme un problème … Vous avez sûrement dû oublier quelque chose ! Vous ajoutez donc tous ce qui vous passe par la tête … Grave erreur ! Heureusement pour moi, j’ai résisté toute cette après-midi à la tentation et mon sac est toujours à moitié vide. Prêt à être rempli de petits souvenirs et autres accessoires fashion de Cape Town !

J’appréhende aussi le voyage en avion qui ressemblera un peu à un voyage dans le temps. Premièrement, c’est mon premier “long courrier”. Je ne suis jamais restée plus de quatre heures dans un avion … Comment vais-je donc occuper mon temps à 10 000 mètres d’altitude, bloquée entre le hublot et Juliette ? Dormir, lire, papoter, écouter de la musique, dormir, lire, manger, papoter ? Ouhla ça promet ! Deuxièmement, nous allons traverser des fuseaux horaires pour, ensuite, les reprendre à reculons … Je me demande un peu si on peut appeler ça un “voyage dans le temps” !

Sur ces mots, je vous laisse à votre fin de journée trépignante et je m’en vais attraper cet avion ! La suite de l’histoire dans 3 semaines… Suivez mes aventures sur mon compte Instagram ou celui de Where’s the F ainsi que sur la page Facebook. À bientôt les copains !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s